Épée noire

Dans Genshin Impact, il existe certaines armes pouvant uniquement être collectées depuis le système de Passe de Combat (Battle Pass). L’une de ses armes est une épée à une main nommée “Épée noire”. Cette fiche vous permettant d’avoir toutes les informations nécessaires pour savoir si vous devriez tenter de vous la procurer ou non.

Une épée qui a soif de violence et de conflit. Cette arme aurait le pouvoir d’exciter la soif de sang de son propriétaire.


⭐⭐⭐⭐ Épée noire

Augmente les Dégâts infligés par les attaques normales et chargées de 20~40 %, et restaure 60~100 % de l’Attaque sous forme de Points de Vie en cas de coups critiques. Cet effet peut être déclenché toutes les 5 secondes.

  • Type d’arme : Épée à une main
  • Nom Anglophone : The Black Sword
  • Statistique secondaire : Taux Critique
  • Attaque de base : 42 à 510
  • Bonus au taux critique : 6.0% à 27.6%

L’arme “Épée noire” est une arme à une main uniquement disponible depuis le système de la Passe de Bataille de Genshin Impact en achetant l’hymne mensuelle au coût de $10,00 USD. Le coffre contenant l’arme sera offert en récompense en atteignant le 30ème niveau de la passe en complétant les diverses tâches offertes. De manière générale, une mise à jour majeure est prévue le jour précédent le changement de la Passe de combat.

La lame qui a soif de sang frais, par son odeur s’éveillera.
Celui qui la possède et la brandit ne peut que continuer à la repaître.
Jusqu’à ce que même la plus pure des âmes finisse à son tour corrompue…

Le noble chevalier blanc a éternellement soif de justice.
Il porte l’armure argentée, et brandit une longue épée aux reflets miroitants.
Mais qu’une injustice survienne, qu’un monstre apparaisse ou qu’au loin fasse rage le feu de la destruction,
alors le chevalier s’en vient derechef ; et il coupe, tranche et transperce.
Respectant les règles de la chevalerie, et les préceptes enseignés par le Jeune Loup,
il coupe, tranche et transperce ; coupe, tranche et transperce…
Jusqu’à ce qu’enfin justice soit faite.

« J’ignore à quel moment couper, trancher et transpercer est devenu mon obsession. »
« Lorsque ma lame rencontre la chair et le sang, une décharge parcourt mon être. »
« Qui sait ? Peut-être est-ce là la sensation de la justice rendue ? »
« Je continuerai à couper, trancher et transpercer jusqu’à ce que ce monde soit enfin lavé du mal. »
« Et un jour, un jour, tout sera nettoyé. »

« Chevalier, pauvre fou… Un meurtre au nom de la justice reste un meurtre. »
« Tu te trompes. Un meurtre pour la justice, est la justice rendue. »

Coupe. Tranche. Transperce. Ainsi donc va rendre justice !
Quand bien même les blanches fleurs que t’a offertes la jeune fille venaient à noircir, quand bien même l’éclat de ton épée venait à se ternir,
quand bien même tes traits avantageux venaient à laisser place à une laideur repoussante, te forçant à porter un masque de fer,
quand bien même les hommes que tu protèges venaient à douter de toi, tu ne peux t’arrêter !

Et ainsi continua le chevalier à présent corrompu, pourchassant les monstres et tuant au nom de la justice.
Jusqu’au jour où son périple l’amena dans les ruines d’un ancien royaume ; là, il découvrit l’ultime injustice…

Guide à venir.

Laisser un commentaire