Tales of Crestoria

L’histoire de Tales of Crestoria se déroule dans une dystopie dans laquelle tout le monde doit transporter une “orbe de vision” avec eux. Malheureusement, cette orbe permet aux forces de l’ordre de garder l’œil ouvert sur tous les faits et gestes de la population, cherchant pour le moindre crime pouvant être commit. Donc, on suit l’histoire de Kanata et de Misella; deux amis très proches. Kanata accepte aveuglément le concept de orbes et Misella souhaite défendre le garçon à tout prix. Leur vie s’écroule alors que le duo se font marquer comme étant des “Transgresseurs” par l’orbe de vision. Ainsi, ceux-ci seront par la suite condamnés à mort par un vote populaire. Voyant à quel point le système de justice est injuste, ceux-ci feront la connaissance de Vicious, le “Grandiose Transgresseur”. Celui-ci leur donnera donc le choix de choisir entre prendre le contrôle de leur destin, ou de se laisser manipuler par celui-ci.

  • Date de sortie : 8 mai 2020 (Beta Ouverte)
  • Plateformes : Mobile (iOS, Android)
  • Genre : JRPG, Gachapon
  • Éditeur : Bandai Namco
  • Développeur : Bandai Namco
  • Multijoueur : Non
  • Disponible en français : Non, pas pour l’instant
  • Contenu téléchargeable : Non
  • Micro-transactions : Oui
  • Prix : Gratuit


Plus d’infos sur Tales of Crestoria

S’il n’échappe pas au modèle économique du free-to-playTales of Crestoria se veut cependant plus qu’un énième crossover mobile. En effet, celui-ci met en scène sa propre troupe de personnages dont les enjeux nous sont présentés une nouvelle fois dans cette dernière bande-annonce. Enfin, l’histoire commence alors que les jeunes Kanata et Misella sont contraints de s’enfuir de leur village en portant sur eux la marque des transgresseurs. Cette marque est un statut de criminel indéfendable qui leur vaut d’être pourchassé par des exécutrices envoyées par les Administrateurs de l’Ordre Mondial.

Bandai Namco a fait appel à un studio d’animation confirmé (Wit Studio est notamment derrière les trois saisons de L’Attaque des Titans) pour concocter la cinématique d’introduction. sans oublier de signer un groupe probablement à la mode, Gesu no Kiwami Otome, pour s’occuper de la chanson thème Howling for Honey. Pour des raisons d’accessibilité, sans doute, le système de combat traditionnellement en temps réel adopte ici un tour par tour plus classique et compatible avec le jeu tactile.

Fait notable relevé dans un communiqué de la productrice Tomomi Tagawa, Tales of Crestoria sera le premier épisode de la franchise à sortir simultanément partout dans le monde. On espère donc que Bandai Namco déploiera les mêmes efforts lorsque la saga sera de retour sur consoles et PC avec le futur Tales of Arise, cette année si tout va bien. Notons enfin que les voix seront uniquement disponibles en japonais, mais que ce compte Twitter permet de suivre les actualités du jeu en anglais.

 



Publications sur Tales of Crestoria

Laisser un commentaire