Reflet de tranche-brume

Dans Genshin Impact, il existe un grand nombre d’armes pouvant être obtenues dans les différentes bannières de voeux. L’une de ses armes est une épée à une main intitulée “Reflet de Tranche-brume”, une arme avec un style à l’imagine d’Inazuma aux teintes mauves. Cette fiche vous permettra de tout savoir de l’arme en question afin de vous aider à en optimiser l’utilisation.

Une épée qui flamboie d’une vive lumière violacée. Son nom de “Reflet” lui vient des étincelles qu’elle a une fois projetées dans les airs lorsqu’un malheureux choc la brisa autrement.


⭐⭐⭐⭐⭐ Reflet de Tranche-brume

Accorde un bonus de DGT élémentaires de 12~24%, et confère la puissance du sceau de tranche-brume. 1/2/3 charges de sceau de tranche-brume accordent au personnage respectivement 8~16 / 16~32 / 28~56 % de bonus de Dégâts de son élément. Le personnage peut obtenir 1 charge de sceau (durées de chaque charge comptées individuellement) de tranche-brume dans chacune des situations suivantes :

  1. lorsqu’une attaque normale inflige des DGT élémentaires, il obtient une charge de 5 secondes;
  2. si le personnage utilise son déchaînement élémentaire, il obtient une charge de 10 secondes;
  3. finalement, si son énergie élémentaire est inférieure à 100 %, il obtient une charge qui disparaît lorsque l’énergie redevient pleine.
  • Type d’arme : Épée
  • Nom Anglophone : Mistsplitter Reforged
  • Statistique secondaire : Bonus de Dégâts Critiques
  • Attaque de base : 48 à 674
  • Bonus de dégâts critiques : 9.6% à 44.1%

La lame “Reflet de tranche-brume” est une arme à une main uniquement disponible depuis le système de vœux. Il n’est pas impossible que celle-ci soit offerte comme récompense d’événement ou de quête un jour, mais pour l’instant, le hasard déterminera si vous pouvez l’avoir ou non.

Si vous souhaitez absolument vous procurer l’arme en question, la meilleure manière reste d’attendre une bannière de vœux unique vous offrant 50% de chance de l’avoir. Autrement, vous avez toujours une petite chance de l’obtenir chaque fois que vous faite un vœux sur la bannière de vœux permanente.

Reflet de tranche-brume

L’une des épées que la Shogun a accordées à un hatamoto. On dit qu’elle peut faire appel au pouvoir de la foudre lui-même pour trancher la brume de la montagne et le brouillard nocturne. Elle fut autrefois brisée en mille morceaux. Après avoir été reforgée, des marques ressemblant à des nuages sont apparues sur sa lame.

Comme le dit la chanson folklorique : « Arataki de la porte avant, Iwakura le successeur, Kitain le serpent, Takamine le tranche-brume ». Ainsi, les enfants qui aiment les arts martiaux énumèrent des combattants célèbres, et « Takamine le tranche-brume » était l’utilisateur de cette épée. Cet homme accompagna autrefois un membre du clergé, utilisant son tranche-brume pour éliminer d’innombrables démons et Tatarigami. Il a également appris l’archerie auprès des Tengu de Yougou, et il a transmis ce savoir à une personne qu’il aimait. Cependant, le tranche-brume n’aurait aucun successeur, et il n’existe désormais plus que dans les livres d’histoires, les oeuvres d’art et les contes de fées.

À la fin de sa vie, il assuma le poste d’un des yorikis de la Shogun, et combattit une armée sombre.

S’il ne lui avait pas laissé son arc bien-aimé suite à leur pari, peut-être que les choses auraient été différentes… Mais tout vrai parieur ne regrette jamais, ne se soucie pas des « Et si », et n’éprouve point de remords. Les ennemis arrivaient comme de la brume… Et il continua donc à abattre cette lame secrète qui pouvait disperser la nuit brumeuse. Tant que ses coups étaient assez rapides, il percerait la nuit noire, et le jour reviendrait…

« Asase, notre promesse… Non, disons plutôt notre grand pari. Je ne le perdrai pas, pour rien au monde ! » «Je reviendrai, et contre l’arc que j’ai parié… Je revendiquerai l’avenir comme prix ! »

Comme une chaîne d’éclairs sans fin, son tranche-brume et lui ont éliminé d’innombrables démons ensemble. Pourtant, à la fin, l’épée n’était pas aussi tenace que l’épéiste, et elle s’est progressivement émoussée. Et la brume noire l’a complètement submergée… En fin de compte, seuls quelques fragments de la lame ont été récupérés pour être reforgés, afin que le nom de tranche-brume puisse être transmis.

Comme s’il tenait le fil d’une araignée qui pendait dans le noir, le samourai tenait fermement le manche de son épée brisée. Au milieu de la brume noire, il se rappelait obstinément : « Le résultat de notre pari est encore indécis. Je dois retourner aux côtés d’Asase… »


Guide à venir.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :