Ishuzoku
Attention, cet article contient des spoilers pour l’épisode 7 de la série Ishuzoku Reviewers. Si vous ne souhaitez pas gâcher la surprise, arrêtez tout de suite et revenez après avoir visionné l’épisode. Bon, vous êtes prêt? On y va!

À ces tout débuts, il faut avouer qu’Ishuzoku Reviewers tombait dans les clichés habituels des séries de type Ecchi. On compare les femmes des races humanoïdes classiques en faisant des scènes de comédie érotique. Ce n’est clairement pas pour tout le monde, mais ça visait assez juste pour les gens appréciant ce genre d’humour. Et puis, les épisodes commencèrent à explorer des thèmes plus délicats de manière assez respectable (on en reparle dans une série d’autres articles, promit). Aujourd’hui, on a frappé dans un débat philosophique concernant l’éthique de manger les œufs d’une créature intelligente. Et dès le début, on met établit une barrière en précisant qu’on parle d’oeufs non-fécondés. Et puis, cela m’a fait réfléchir.

Mais que des gens souhaitent manger l’œuf d’une harpie ou d’une femme-lézarde, on s’en fou non?

Techniquement, oui, c’est de la fiction. Mais cela nous pousse à réfléchir et philosopher sur deux sujets encore chauds aujourd’hui. Premièrement, le végétalisme et le refus de consommer les choses produites par une créature vivante. Et ensuite, l’avortement en cas de grossesse non-souhaitée. Après tout, un œuf fécondé c’est pas mal la même chose qu’une humaine ayant ses menstruations. Le corps n’a pas eue le temps d’être fécondé et doit se débarrasser de l’ovule (ou oeuf). Alors, sans trop vous donner de réponses, voici quelques questions à se poser pour savoir quelle position prendre sur les deux sujets. C’est un bon exorcise.

Ishuzoku frappe fort avec des lézardes!

  • En société, nous avons déclaré que de manger les œufs non-fécondés d’un animal était une chose correcte. Et si l’œuf en question provient d’une créature possédant une intelligence égale ou supérieure à la votre? Est-ce que l’on peut considérer ça comme du cannibalisme étant donné qu’on mange ce qui aurait pu être une créature dotée de conscience?
  • Mais certaines cultures mangent des œufs de poules fécondés (voir Balut). Si l’on accepte de manger l’œuf fécondé d’une créature considérée comme n’ayant pas de conscience, pourquoi devrions-nous refuser le droit à l’avortement d’une femme? Est-ce une question de conscience également? À quel moment considérons-nous qu’un œuf contient une créature vivante?

Au final, JAMAIS je n’aurais cru qu’un show parlant de baiser avec des monstres m’aurait lancé sur un sprint de philosophie. L’auteur de cette série est un génie.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils